• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • Le mot de la fin : Sortie a hombros !

    Par Toréador | septembre 16, 2013

    Refusant d’acquitter la rançon de la gloir’,
    Sur mon brin de laurier je m’endors comme un loir.

    Cher blogueur,

    Ce samedi, je suis venu à la féria de Nîmes assister à un mano a mano entre El Juli et le jeune Manzanares. J’ai assisté à la plus belle corrida de ces 5 dernières années, avec un final grandiose. Manzanares a eu droit aux deux oreilles et la queue de son dernier taureau, et il est sorti par la grande porte des arènes, et non la porte principale. Un sacre rarissime… Cette apothéose contraste avec ma faible activité de blogueur l’an dernier, et ma problématique à nourrir ces billets depuis la rentrée.

    A partir du moment où le Toréador devient dans la vie réelle un personnage semi-public et que ses propos officiels peuvent être relayés dans la presse ou sur internet, ce blog a pris involontairement une autre dimension. Il donne un peu l’impression que, par rapport à ce que je raconte à mes collègues ou à mes électeurs, il y aurait une part de secret voire de mystification. Bref, ce blog est à la politique ce qu’une maîtresse est à une femme fidèle.

    Dans ces conditions, le blog Toréador fait soit doublon (lorsque je dis la même chose), soit hypocrite (si je tiens deux discours différents). Toute l’année dernière, j’ai donc essayé de séparer les sujets et les thèmes : un billet sur le sujet 1 pour mon blog officiel, un billet pour le sujet 2 sur Toréador. Mais évidemment, cela demande de jongler avec mes soirées, ma vie privée, le boulot, et les contraintes… Je ne suis pas satisfait(e) des billets que j’ai rédigés l’an dernier : trop peu de préparation, pas assez de style. Tout cela s’est fait au bénéfice de certains de mes billets « officiels », qui m’a valu d’attirer l’attention de certains journaux.

    Le web a également beaucoup évolué depuis 2007 : la plupart de ceux qui faisaient la richesse et l’intérêt de la République des blogs ont disparu dans le cimetière numérique, emportés par le temps et la fatigue. Les blogs ont été dépassés par twitter, par facebook, et par tous les systèmes instantanés de propagation d’idées. Le blogueur est devenu un peu archéo, ou même rétro. Perdre sa famille de blogueurs, c’est un peu triste, car on sait qu’on ne les reverra jamais. J’en profite pour avoir une pensée émue pour les Kiwis (H16, Seb,…), Falcon hill, Nicolas, et ceux qui survivent comme Autheil ou Koz.

    Toutes ces raisons m’ont convaincu, après un an d’essai, de suspendre (un terme euphémistique pour dire « arrêter ») ce blog, qui aura vécu du 30 septembre 2006 au 16 septembre 2013, soit quand même 7 années de bonheur. Evidemment, c’est triste d’abandonner, mais en même temps, il faut bien que tout s’arrête à un moment donné. Autant choisir l’heure et le jour pour ranger ses banderilles et prendre une retraite bien méritée. 1013 billets. 409 banderilles. 310 Paso doble. 204 olé. 30 estocades. 32 portraits. Cela fait un joli héritage littéraire.

    Je sais que certain(e)s d’entre vous aimeraient me suivre, là où je suis. Si cela peut vous rassurer, je ne pense pas être très différent(e) du personnage que vous avez appris à connaître depuis 7 ans. J’ai une relation assez fusionnelle avec mes »troupes » politiques, et nous multiplions les évènements festifs et conviviaux. J‘essaye de faire mon travail honnêtement, noyé(e) dans la masse des ces 577 députés. Je tente de faire revivre le débat d’idées, avec une pincée d’humour et d’auto-dérision.Ils commentent mes actions sur facebook avec le même entrain et la même ouverture d’esprit qui a caractérisé nos débats.

    En sept ans, je n’ai jamais modéré un commentaire (hormis les spams).

    J’espère en tous les cas de tout coeur que savoir que votre blogueur préféré est parmi vos représentants du peuple vous rassure un peu sur l’avenir de notre démocratie. Ceux qui veulent vraiment de mes nouvelles sauront où me contacter et me retrouver.

    Maintenant que le vin est tiré, il faut le boire. Comment finir ce blog ? J’ai réfléchi à plusieurs fins et j’ai choisi celle-ci :

    La dernière corrida était belle. Juché(e) sur les épaules de mes derniers lecteurs, la montera dans ma main droite, je regarde cette grande porte qui vient de s’ouvrir de l’autre coté de l’arène : la sortie a hombros. 

    Hasta la vista public, je ne t’oublierai jamais.

    Paris, le 16 septembre 2013

     


     

    Tags:

    Sujets: Non classé | 15 Comments »

    Bonnes vacances !

    Par Toréador | juillet 17, 2013

    Ce blog va s’arrêter un mois et demi. Vous aurez pu constater que j’ai de moins en moins de temps pour écrire ici, mon site officiel me prenant pas mal de temps… En tous les cas, amusez vous bien !

    Sujets: Non classé | 1 Comment »

    Paso Doble n°310 : Le Crabe & le tsunami

    Par Toréador | juillet 1, 2013

    A las cinco de la manana…

    François Hollande a une curieuse politique économique : à Bruxelles, il pourfend la rigueur et invoque la nécessité d’une politique de croissance. Il passe pour un mou. Revenu à Paris, il dément faire une politique d’austérité mais sert les vis, essentiellement d’ailleurs en matière de recettes fiscales, ce qui lui vaut une réputation de Sarkozy de Gauche. C’est une politique de crabe. 

    Dieu merci, la réalité va se rappeler à lui : les dizaines de milliards d’euros attendus des hausses d’impôts vont malheureusement faire défaut, du fait d’une économie qui est en train de se disloquer. Il va donc falloir creuser dans le dur, c’est à dire la réforme de la sphère publique, c’est à dire la dépense. Problème : au bout de chaque niche, avantage ou ligne de dépense fiscale, il y a, hameçonnée, une clientèle. Ce sont les retraités, les familles, les agents EDF, les fonctionnaires, les journalistes, bref la France.

    François Hollande voulait être Louis XVI, on va lui demander d’être Danton et d’abolir les privilèges. Sauf que contrairement à ce que l’on pense, les privilèges n’appartiennent pas seulement à la noblesse et au clergé, mais au Tiers-Etat tout entier, qui a accepté trente années d’incurie en échange de quelques miettes d’avantages acquis.

    La France est un pays hypocrite rempli d’hypocrites, qui lèvent le bras au ciel en accusant la politique, l’étranger, son voisin ou l’Europe,de tous leurs maux tout en prenant soin que personne n’aille trop farfouiller dans leurs cahutes respectives où chaque placard a son squelette attitré.

    Septembre sera chaud et si l’été s’annonce pourri, l’Etat, lui, s’annonce déjà sec !

    Tags: , , , , ,

    Sujets: Paso Doble | No Comments »

    Banderille n°409 : Quant la Droite s’oppose à elle-même

    Par Toréador | juin 19, 2013

    « Qui veut acheter mon Robespierre ? Il est beau mon Demoulins ! Un Marat acheté, un Danton offert ! »

    La Droite « moderne » s’époumone en hurlant à la criée pour laver plus blanc que blanc et instaurer la transparence nec-plus-ultra. Laurent Wauquiez veut le nudisme intégral, nous appellerons ça la réponse d’Adam pour corriger le péché originel (Cahuzac).

    Bruno Le Maire surenchérit en exigeant que les députés issus de la fonction publique démissionnent immédiatement, en pointant que lui l’a fait (avec un mandat de retard). Comment faire oublier qu’on est un pur produit de l’intelligentsia au pouvoir en se camouflant en poujadiste en peau de lapin.

    En face d’elle, la Droite « traditionnelle » combat farouchement le projet de loi du gouvernement sur la transparence, refusant la moindre publication. C’est la Droite prude, qui couvre les seins et les hanches, et refuse tout exhibitionnisme.

    Au milieu, la Gauche, qui se retrouve écartelée entre deux Droites d’opposition, totalement en désaccord entr’elles mais conjointement fâchée avec le gouvernement. Et heureusement, il n’y avait pas le FN, car on aurait pu avoir trois positions…

    Tags: , ,

    Sujets: Toréador critique la Droite | No Comments »

    Paso Doble n°309 : Mains propres, tête baissée…

    Par Toréador | juin 13, 2013

    A las cinco de la manana...

    La mise en examen de Stéphane Richard est un nouveau coup de force judiciaire, inattendu, osé et audacieux. Il fait suite à toute une série d’initiatives : la mise en examen de Nicolas Sarkozy, celle du juge arbitral soupçonné de collusion, l’inculpation de Jérôme Cahuzac, l’audition de Christine Lagarde, celle de Claude Guéant, l’arrestation de Ziad Tiakkedine…

    Il y a deux manières de voir les choses : une, politicienne, consisterait à penser que la Gauche au pouvoir cherche à faire tomber Sarkozy, via une multitude d’affaires allant du scandale de l’arbitrage Tapie, en passant par le financement libyen, ou l’affaire Bettancourt. Il est vrai qu’étrangement, la plupart des affaires remontent vers le système sarkozyste. Il est vrai aussi que la seule affaire qui ne s’y rapporte pas – le scandale Cahuzac – n’est pas le fruit d’une initiative judiciaire, mais d’une inquisition médiatique. La justice n’a fait qu’embrayer. 

     Néanmoins, je pense que la vraie explication, c’est que François Hollande et son gouvernement incarnent un exécutif extrêmement honnête, un des plus honnêtes de la Vème République. Le Président ne tente pas de contrôler l’institution judiciaire, ni même de l’orienter, ou de la mettre en sourdine. Du même coup, les magistrats s’aventurent sur des affaires très sensibles ou en tous les cas médiatiques.

    Sans doute que la magistrature, qui comme on le sait, est plutôt « de gauche », a plus de facilités à farfouiller dans les poubelles de l’UMP qu’ailleurs. Sans doute également que certaines inculpations ont été faites sur des fondements qui semblent pour le commun des mortels un peu légers (comme le livre dédicacé du juge proche de Tapie) ou du moins, que l’on espère pour les enquêteurs qu’ils se révèleront être la pointe immergé de l’iceberg. Reste que le principal enseignement de cette première année de mandat de François Hollande semble bien être l’amorce d’une campagne « mani pulite ». 

    La Justice est un thème qui devrait s’affirmer dans le débat politique, dans les mois qui arrivent…

    Tags: , , , ,

    Sujets: Paso Doble | 3 Comments »

    Banderille n°408 : L’archipel du GAG

    Par Toréador | juin 3, 2013

    Cours, Forrest, cours…

    La classe politique s’est mise à la mode américaine. Curieusement, le virus a d’abord touché la Gauche qui s’est convertie à l’affirmative action (la loi sur la parité, l’accès ZEP à Sciences-Po), puis la gender theory (l’école et la justice sont les premiers ministères touchés), le multiculturalisme (la diversité), et enfin les primaires (d’abord testées avec succès par le PS, puis avec moins de naturel par l’UMP).

    Qu’importe que nous ayons dix ans de retard, que les Américains réévaluent les effets de la discrimination positive ou aient abandonné la théorie du genre dans la plupart des universités : la France court après ses voisins.

    Qu’importe au passage qu’il soit tout à fait inutile de susciter une primaire pour départager une ancienne ministre d’Etat et des illustres inconnus. Si ça peut occuper BFMTV.

    Deutsh Diktat

    Coté économie, la France redécouvre le modèle allemand : les PME à l’allemande, le dialogue social à l’allemande, le caractère industrieux à l’allemande, la gestion de l’euro à l’allemande. Sarkozy, après un flirt britannique, avait fusionné avec Merkel. Hollande a été un temps séduit par les Dona et les Senoritas, mais est revenu au bercail.

    On glose donc avec effusion sur le courage de « Gerard » qui a su perdre les élections pour mieux réformer le coût du travail « à l’allemande ». On fait mine de bâtir des « gouvernements économiques de zone », un peu comme si on discutait d’égal à égal. On célèbre des anniversaires entre nain et géant.

    Au Nord, c’était les corons

    En matière sociale, la France est scandinave. La flexi-sécurité du marché du travail, c’est tellement moderne et social. Transformer un chêne (le CDI) en jonc, c’est comme du plomb en or. Il y a aussi la fameuse méthode partenariale du « consensus » qui nous a amené à singer par les divers « grenelles » et autres « commissions de débat » et qui réussissent si bien chez les Suédois. Chez nous, cela donne Notre Dame des Landes. Pourquoi ? C’est le mystère Ikea. Le mode d’emploi a toujours l’air simplissime, et puis on déballe le paquet et là…

    Entre temps, la France évite de trop s’interroger sur son identité nationale, et sur pourquoipersonne ne vient lui dérober ses fulgurances les plus géniales, comme les 35 heures.

    La France est devenue Stalinienne : elle fait la révolution dans un seul pays. 

    Tags: , , , ,

    Sujets: Banderille, Toréador critique la Droite, Toréador critique la Gauche | 2 Comments »

    Banderille n°407 : Et au milieu coule une Nation

    Par Toréador | mai 17, 2013

    Un robinet d’eau tiède : c’est ainsi qu’on pourrait résumer l’an I du Hollandisme. La conférence de presse d’hier le démontre parfaitement : alors que Montebourg fait des moulinets patriotes pour impressionner les grands groupes internationaux et que la Gauche du PS réclame une inflexion politique pour moins d’austérité budgétaire, le Président, tranquillement, a expliqué qu’il fallait faire .. l’inverse : plus de fédéralisme européen avec un gouvernement économique (c’est à dire, grosso modo, accepter le diktat allemand) et vive la sociale-démocratie. Où est passé le discours du Bourget ? Mystère.

    Ce qui est étonnant, ce n’est pas en soi qu’Hollande s’assume comme Deloriste. Non, c’est qu’il n’en tire pas immédiatement les conséquences en matière d’orientation politique du gouvernement. Alors que justement depuis une semaine, la presse titre sur le fait que Bercy suit deux lignes politiques, et qu’Hollande vient d’arbitrer implicitement en faveur de Moscovici, il semble remettre aux calendes grecques l’idée d’un remaniement ministériel.

    Hollande est un mystère enveloppé d’un rébus. Pourquoi avoir plastronné que « personne n’était protégé » au sein du gouvernement, si c’est 7 jours plus tard pour dire qu’on ne remaniera pas ? Le Résident de la République souffle le chaud et le froid. Tiède, on vous dit. 

    Tags: , , ,

    Sujets: Banderille, Toréador critique la Gauche | No Comments »

    Olé n°204 : Crédit revolver

    Par Toréador | mai 7, 2013

    Résumons :

    Jérôme Cahuzac avait un compte à Singapour, et il avait transféré 600 000 euros dessus.

    Claude Gueant a reçu 500 000 euros de Malaisie pour des oeuvres d’art fictives.

    Indice : Singapour n’est pas loin de la Malaisie.

    Caramba ! C’est encore raté : si Guéant avait payé 500 000 euros de tableaux à un riche malais, au lieu de les recevoir, on aurait pu prouver l’origine des fonds sur le compte de Cahuzac et Marine Le Pen aurait enfin eu la preuve que l’Etat UMPS existe.

    En même temps, comme dit le ministère de la Culture, ça fait cher la marine !

    Quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver…

    Tags: ,

    Sujets: Olé | 2 Comments »

    Banderille n°406 : Requiem en Fat mineur

    Par Toréador | avril 17, 2013

    Le bourgeois de Palais

    J’ai écouté la confession crypto-chrétienne de Jérôme Cahuzac. Certains y ont vu de la sincérité, moi j’y ai trouvé matière à chercher les oeufs de pâques habilement dissimulés dans la prose Cahuzacienne :  les éléments de langage répétés avec conviction. 

    Tout d’abord, premier thème mélodique : le repentir le plus total. Cahuzac se mortifie, se flagelle, plus rien ne va : il a fait un truc moche, impardonnable, blablabla. C’est la clé de sol de la partition. Le requiem des ambitions enterrées. On y rentre sur la pointe des pieds, en toute humilité. L’heure est grave, on entend quasiment le glas.  

    Ensuite, deuxième mouvement, quand on l’interroge sur le mensonge, il a cette réponse magnifique : je me suis menti d’abord à moi-même, avant de mentir aux autres. Merveilleux raccourci qui permet d’installer une idée : Cahuzac a été victime de Cahuzac, comme vous et moi. Bref, nous sommes tous victimes, et lui est la première victime. Nous sommes tous des Cahuzac, en somme.

    Le dernier axe de ce playdoyer très américain, c’est « la dignité ». A défaut de pouvoir invoquer « le respect » ou de convoquer « la sincérité », Cahuzac aura été une victime « humble » et surtout « digne ». Il faut quand même avoir un sacré recul pour dire « j’ai menti à tout le monde, mais je vais désormais être digne ». Vous compterez le nombre de fois où le terme apparaît comme adverbe ou adjectif. C’est mains sales, tête haute.

    L’Elfe Dobby

    Au sortir de cette longue interview où le journaliste aura, avec un sadisme compassionnel incroyable, torturé notre repenti avec des questions à la limite de la méchanceté, le nouveau Jérôme Cahuzac est là, la corde autour du cou, humble, misérable, victime, mais digne. Il tremblote, l’oeil humide, en regardant ses nouveaux geôliers, tel l’elfe de maison Dobby dans Harry Potter.

    Seul problème : le croire, c’est accepter un axiome, à savoir que désormais, il dit la vérité. Par exemple, quand il dit qu’il a été légalement payé pendant plusieurs années pour des activités de conseil mais que 600 000 euros ont pu atterrir en Suisse sans que le Fisc ne s’en aperçoive en recoupant les déclarations de J.C et celles des entreprises pharmaceutiques concernées.

    A croire, et à re-croire. Les yeux dans les yeux.

    Tags: ,

    Sujets: Toréador critique la Gauche, Toréador critique littéraire et médiatique | 1 Comment »

    Olé n°203 : « Je suisse riche », sing a poor

    Par Toréador | avril 7, 2013

    Le concours Lépine de la meilleure idée pour moraliser la vie politique est ouvert. François Bayrou a tiré le premier en ouvrant sa pétition transpartisane pour la moralisation de la vie politique. La faim justifie les modem. La pétition défend l’idée d’un référendum pour faire approuver une loi, ce qui fait beaucoup d’étapes pour dire qu’in fine, il faudrait voter d’urgence une loi qui interdirait à un ministre de frauder le fisc.

    Le PS a répliqué avec son référendum. Imaginons la question : « Voulez vous moraliser la vie politique ?« . Le suspense va être hénaurme, et au moins risquera d’être positif, contrairement au référendum alsacien. Mais le référendum de moralisation du PS va visiblement bien plus loin : le droit de vote des étrangers par exemple. Quel est le lien ? mystère. Va-t-on donner le droit de vote aux Suisses et aux Singapouriens ? C’est comme le cheval de Troie ou l’oeuf de Pâques : il y a des mignardises gratuites dans le ventre du bidule.

    Autre idée mirobolante : le non-cumul des mandats. C’est vrai qu’un député-maire, c’est corrompu, alors qu’un maire, bigre, c’est forcément tout propre. Si Guerini a été inculpé, c’est à cause du cumul des mandats. Avant, la solution miracle, c’était le quinquennat. Il n’y a pas assez de cumul des mandales.

    Dernière idée en vogue : la transparence. Comprendre : exhibitionnisme. Qu veut montrer son cul ? Nul besoin de rappeler que si Cahuzac avait eu une loi sur la transparence, il n’aurait pas omis d’y inclure ses nombreux comptes étrangers. 

    Bref, avec toutes ces bonnes idées, la moralisation est en route !

     

    Tags: , , , , , ,

    Sujets: Olé | No Comments »

    « Previous Entries