• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home | »

    Banderille n°280 : Eglise Catholique, le shoah des autres

    Par Toréador | janvier 23, 2009

    Magna Gaude

    Le « supérieur » des Lefebvristes en Italie, Don Davide Pagliarani, a qualifié la décision papale d’annuler 4 décrets d’excommunication d’évêques de sa mouvance comme l’occasion d’une « grande joie ». Mais si la stratégie de Benoit XVI est sans doute très subtile, et visiblement efficace, il faur constater qu’elle est politiquement complètement contre-productive.

    Lever l’excommunication d’un évêque négationniste, mais où va-t-on ?  La réconciliation de l’Eglise catholique avec les traditionnalistes est-elle à ce prix ?

    Si la nouvelle devait se concrétiser, s’y manifesterait entièrement l’autisme d’un pape plus théologien que diplomate. La réunification du peuple du Christ lui est en effet mission plus chère que l’œcuménisme avec les autres religions dites « du Livre ».

    Magna Veritas

    Car Benoit XVI a une pensée catholique traditionnelle : la Vérité, comme l’Océan (avec un grand V) ne se partage pas. Tout expert de stratégie maritime vous dirait que la domination des océans est forcément impériale et monopolistique. Il en est de même sur la mer des âmes. La Vérité est, ou elle n’est pas.

    Pour le pape, le relativisme est une forme de faiblesse qui tue à petit feu le sens du message de l’Eglise. Son programme, si on devait le traduire en termes bassement politiques, c’est le compromis sur la liturgie au nom de « l’Eglise plurielle », mais la fermeté théologique.

    Hélas, en l’espèce, l’Eglise risque de se retrouver écartelée entre une polémique externe sur la Shoah, ses détracteurs se faisant un plaisir de rappeler les atermoiements de Pie II, et un malaise en interne, puisqu’il faudra gérer le sulfureux Richard Williamson.

    Le schisme lefebvriste a été alimenté par Vatican II. En voulant revenir sur certains aspects de la dispute pour récupérer les brebis égarées, le Pape risque de perdre un acquis le plus précieux, la fin d’un certain antisémitisme de chaire.

    Le Verbe s’est fait chair, mais le bon sens se fait rare !

    Tags: , , , , ,

    Sujets: Banderille | 18 Comments »

    18 réponses “Banderille n°280 : Eglise Catholique, le shoah des autres”

    1. le chafouin Says:
      janvier 23rd, 2009 at 19:11

      attendons d’en savoir plus avant de crier, non?

      L’info n’est même pas officielle…

    2. Ozenfant Says:
      janvier 23rd, 2009 at 20:23

      Après 2000 ans à faire semblant de ne pas savoir que le Christ était juif et crucifié par les Romains, voilà que l’église soutient la racaille négationniste décidemment Gide à raison : « La bonne foi est une vertu essentiellement laïque, que remplace la foi tout court. »

    3. Toréador Says:
      janvier 24th, 2009 at 11:10

      @ Chaf. oui on verra, mais je vois mal Benoit XVI y renoncer.

    4. rimbus Says:
      janvier 24th, 2009 at 11:18

      Salut Toréador, grâce à toi j’ai les honneurs de la presse, sois en remercié ! Et félicitation, tu es bien représenté dans vendredi 13.

    5. Toréador Says:
      janvier 24th, 2009 at 11:25

      Trois articles – ils veulent se faire pardonner
      Rosselin m’aurait aussi mentionné à 3 reprises sur France Info

    6. Les Lefebvristes devraient être les seuls à qui l’Eglise ne tendrait pas la main? « Pensées d’outre-politique Says:
      janvier 24th, 2009 at 11:49

      [...] fond, ceux qui s’inquiètent de cette possible réintégration craignent qu’au final, les Lefebvristes influent sur la [...]

    7. Toréador Says:
      janvier 24th, 2009 at 19:13

      Et voilà, c’est confirmé :
      http://www.france-info.com/spip.php?article242981&theme=14&sous_theme=15

    8. rimbus Says:
      janvier 24th, 2009 at 22:39

      toi aussi, Toréador, tu es un laïcard ! Dans mes bras camarade, « ni dieu ni maître » est souvent ma devise. Il faut lire « la bible dévoilée » d’Israel Finkelstein et renvoyer dos à dos les 3 religions du Livre.

    9. Cath Says:
      janvier 25th, 2009 at 13:08

      Ce que j’en pense dans une petite fable sur mon blog. Les diableries de cette église ne sont pas d’hier, elle continue à être parfaitement cohérente avec elle-même, je ne vois pas ici matière à s’en étonner.

      Allez donc voir le dernier film de Bill Maher sur le sujet, histoire d’en rire faute d’en pleurer…

    10. Polydamas Says:
      janvier 26th, 2009 at 1:45

      Toreador,

      Occupez vous de politique, vous y êtes meilleur. On ne mesure pas la catholicité de quelqu’un à son degré d’acceptation de la shoah. Et manifestement vous avez raté les communiqués de la FSSPX à l’encontre de Mgr Williamson. C’est dommage, vous auriez été plus objectif.

      Au fait, il n’y a aucun atermoiement sur Pie XII, allez lire le site http://www.pie12.com, allez lire Koz sur le sujet, qui a écrit de bons billets sur le sujet.

    11. Toréador Says:
      janvier 26th, 2009 at 8:25

      Cher Polydamas,

      Un bon billet sur Pie XII ? Mais pourquoi aller lire Koz, alors que je peux fournir celui-i :
      http://www.toreador.fr/2008/10/20/banderille-n°237-dire-pie-que-pendre/

      Voilà qui devrait vous montrer que votre critique sans discernement méconnait l’impartialité de mes analyses. Du moins je tente. D’ailleurs, ce billet sur lequel vous vous enflammez est une critique politique de l’Eglise.

      Je conclus en rappelant que la particularité du Saint Siège est d’être à la fois organisme religieux et politique…

    12. Polydamas Says:
      janvier 26th, 2009 at 13:38

      Critique politique ? Alors ok, faisons de la politique.

      La FSSPX, c’est 500 prêtres, plus de 1500 vocations religieuses pour environ 50 000 fidèles. Il s’agit de la communauté la plus importante chez les tradis, défenseurs de la messe en latin. Aujourd’hui, le désastre dans l’Eglise de France est telle que les tradis, qui ne représentent au maximum que 1 à 2% des fidèles français représentent plus de 25 % des vocations religieuses.

      Le pape pense en termes politiques. Mais il ne pense pas par rapport à des gens qui de toute façon, laïcards et athées de tout poil, passent leur temps à cracher sur l’Eglise, et qui ne se rendent jamais aux offices. On ne peut pas compter comme catholique, des gens non pratiquants mais qui vont se dire choquer par cette mesure, qu’ils fréquentent les sacrements, on en reparle ensuite.

      Donc, non, au niveau politique, Benoit XVI a totalement raison, cela lui permet de réintégrer beaucoup de prêtres dont la moyenne d’age est jeune (35 ans, contre 70 pour l’Eglise de France), cela lui permet tout simplement de revivifier ses troupes. La politique, c’est aussi la gestion de ses ressources…

    13. Polydamas Says:
      janvier 26th, 2009 at 13:40

      Le pape pense tout simplement en terme de survie de son organisation. Et en cela, les tradis sont un atout majeur….

      Rien à cirer de ce que peuvent en penser les mecs à l’extérieur, ce n’est pas eux qui fourniront les prêtres. Faut comprendre que le pape raisonne en termes de nombre de prêtres, pas en termes de fidèles.

      Comprenez mieux, maintenant ?

    14. Toréador Says:
      janvier 26th, 2009 at 14:30

      Cher Polydamas,

      vous faites une erreur stratégique totale si vous pensez que l’avenir de l’Eglise ce sont ses curés et ses vocations. Je vous renvoie à l’article que j’avais consacré à ce sujet à un livre écrit par un cardinal :

      http://www.toreador.fr/2008/05/22/banderille-n%C2%B0231-les-confessions-dun-cardinal-sacree-reconciliation/

      Tout en vous renvoyant donc au devoir d’amour de votre prochain, je me permets d’avoir une opinion différente, proche de celle du Cardinal cité plus haut. Le modèle basé sur une Eglise de prêtres est dépassé. Demain, ce seront les fidèles, les laïcs qui réinvestiront l’Eglise. Et eux sont peut-être différents des Fraternels…

      Un parti de militants ou un parti de sympathisants ? Il faut choisir.

    15. Polydamas Says:
      janvier 26th, 2009 at 16:23

      Looooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooool

      Je me disais bien qu’il y avait quelques modernistes qui tenaient des propos bien plus graves que l

    16. Polydamas Says:
      janvier 26th, 2009 at 16:28

      la fraternité St Pie X. Non, vos idées, c’est du grand n’importe quoi. Une Eglise sans prêtres ce n’est plus l’Eglise catholique, c’est aussi simple que cela. Benoit XVI a complètement raison de regarder les choses ainsi.

      Il faut être complétement déraisonnable, ou cardinal moderniste, pour oser suggérer des idées pareilles où chaque fidèle serait son propre curé. A ce compte là, rien ne distinguera l’Eglise des protestants.

      Ca fait 2000 ans que le modèle des prêtres est dépassé, et 2000 ans qu’il tient encore. D’autant que ce gentil cardinal oublie justement l’impact et la force des tradis dont la FSSPX, qui peuvent retarder le désastre. Mais j’imagine que ce cardinal anonyme a du passer de sales nuits, ces derniers temps, forcèment quand on voit ses rêves s’écrouler.

      Non, il n’est pas question de revenir sur le statut du prêtre, d’autant que les fidèles, et pas des tradis, seraient les premiers à gueuler contre. L

    17. Didier Goux Says:
      janvier 26th, 2009 at 19:26

      Je vous rappelle, à toutes fins utiles, que le pape est infaillible depuis un siècle et demi…

      (Alors : camembert, hein !)

    18. Toreador Says:
      janvier 26th, 2009 at 21:29

      @ Didier, le Pape est infaillible uniquement en matière d’interprétation théologique du message divin.

      @ Polydamas. Vous connaissez mal votre religion. Le célibat des prêtres ne s’est progressivement imposé que pour empêcher la dilution du patrimoine écclésiastique. La notion de clergé a mis plusieurs siècles pour s’imposer. Il y a même eu une époque avec 3 papes. Alors réécrire l’histoire de l’Eglise comme si elle n’avait pas bougé en 20 siècles…

    Commentaires