• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home | »

    Portrait n°21 : Castigat Moreigne Ridendo

    Par Toréador | septembre 6, 2010

    Et s’il faut un centième, ce sera celui-là…

    Place au jeûne

    Au plus profond de l’été, un drame s’est noué : j’ai quitté le top 100 des meilleurs blogs du WikioPour moi le long hiver commence, un carême bloguique.

    Désormais, c’est sans condescendance, la corde au cou, que je me devrai de regarder le club des 100, l’Olympikio, en espérant un jour obtenir de Wikio – who knows ? –  le privilège de dessiner mon auto-portrait…

    L’actualité étant assez vide – mes amis en profitent pour causer football ou musique, – autant débuter en brossant (sans cirage) le portrait du centième du classement wikio. Nous avions eu sur le net des manchots regrettés, des pingouins volubiles, quelques corbeaux de mauvaise augure … mais jamais de mouette. Or ce mois-ci, c’est ce volatile qui est l’honneur.

    Disperser pour Moreigner

    Blogueur depuis novembre 2005, la quarantaine rugissante, Henry Moreigne dit « La Mouette », est prolifique : il écrit tout le temps, même au coeur de l’été, et sur plusieurs supports (Agoravox en tête mais il est aussi membre de Terra Nova et repris par Besoin de Gauche).

    Instinctivement, je le vois plutôt républicain modéré de gauche, tempéré par un vieux fond catholique (je me base sur ses billets bienveillants concernant l’Epiphanie ou Noël), même si sa grande idole reste… Georges Clemenceau (sans accent, car sinon le Grincheux va me tacler).

    Le pseudo et le héros pourraient laisser imaginer un homme de la pampa, rude mais resté courtois, venu de Vendée ou de la côte sauvage, mais il n’en est rien. D’après mes recherches, la Mouette est du Puy de Dôme, le pays des auvergnats*.

    A priori, il n’est pas totalement mauvais – d’ailleurs, un homme qui aime la danse de Rabbi Jacob ne peut pas être totalement mauvais.

    Critique déFiente

    Alors pourquoi la Mouette ? Parce qu’une mouette, ça fait du bruit – et Henry est bavard comme Giscard, c’est certain. Ensuite, je pense qu’il doit y avoir une histoire de chiure sur le front de certains hommes politiques …

    C’est là où le bât blesse selon moi.  Si les billets de Moreigne sont « bien moulés », ils ne me semblent pas aussi salissants.

    La charge de la Mouette contre le sarkozysme se se veut soigneuse et méthodique, argumentée et de qualité. Sans concession, et donc souvent sans nuance. Du coup, l’inconvénient est que pour un esprit un peu souple, tant d’acharnement finit forcément par lasser.

    En outre, je trouve certains billets un peu légers. Prenons au hasard un échantillon de  son dernier article :  « Décidément rien ne va plus pour la majorité. Été pourri et université du même acabit. Le navire UMP prend l’eau, l’équipage regimbe et les officiers se chamaillent. Le capitaine lui ne sort plus de sa cabine. Ce n’est pas encore le radeau de La Méduse mais ça en prend le chemin. »

    A première vue, c’est assez percutant, et ce qui explique sans doute qu’Henry Moreigne n’ait pas que des amis, surtout à droite. Malheureusement, je trouve que c’est un peu trop « réchauffé » : bordel à droite, autisme du chef, naufrage présidentiel, … Cela fait au moins 1 an qu’on nous rabâche la même chose.

    J’aurais souligné pour ma part que le tableau est plus contrasté : Copé multiplie les signes d’allégeance tandis que Juppé peaufine sa stature de recours. Sarkozy après les Régionales est sorti de sa cabine et parcourt tous les ponts pour remotiver ses moussaillons. Enfin pour un parti en perdition, je maintiens que la discipline de bord est encore toute militaire : admirez la manière dont le virage sécuritaire a été décliné par chacun, du lieutenant au moindre mousse, cet été.

    Bref, la mouette rieuse n’a fait que survoler le bateau du pouvoir qui tangue dans les flots démontés de l’affaire W-B. Moralité : pour fienter juste, il ne faut pas s’élever trop haut !

    N°104

    * Pour votre culture peronnelle, sachez que depuis 1988 on note la présence printanière de mouettes rieuses Larus ridibundus au lac des Bordes, à 1186m d’altitude, sur le plateau de Cézalliers (Puy de Dôme).
    Tags: , , , ,

    Sujets: Portraits | No Comments »

    Commentaires