• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home | »

    Banderille n°385 : Tout voir, tout dire, tout entendre

    Par Toréador | mars 25, 2012

    Tiens, je ne suis pas d’accord avec H16, mon collègue de Kiwis. Celui-ci, dans son billet intitulé « tristes scories de Toulouse« , a attaqué avec virulence la proposition de Sarkozy « Toute personne qui consultera de manière habituelle des sites internet qui font l’apologie du terrorisme, ou véhiculant des appels à la haine ou à la violence, sera puni pénalement. » Pour mon polémiste libéral, c’est une mesure liberticide, rattachant la liberté de consulter de tels sites à la « liberté d’expression« . Et H16 au passage de plaindre ce pauvre chercheur-en-salafisme qui va se faire sanctionner pénalement. Méchante justice !

    Je ne suis pas d’accord. Premièrement, si j’en crois la blague qu’a jouée un enseignant de lettres à ses élèves, les chercheurs devraient faire attention avant d’utiliser le web pour écrire leur mémoire. Deuxièmement, il est toujours possible d’accorder un système d’autorisation pour des chercheurs ou de dispense. 

    Mais surtout, je pense que le blabla sur la liberté d’expression ne tient pas deux minutes comparé aux enjeux. Actuellement, on ne peut arrêter un Mohamed Merah qu’une fois qu’il est passé à l’action. C’est un peu tard. Il faut donc fournir une base juridique aux services de police pour arrêter un quidam avant qu’il puisse frapper. La liberté d’expression, c’est bien. Le droit à la vie, c’est mieux.

    Tags: , , , , ,

    Sujets: Banderille, Toréador critique la Droite | 8 Comments »

    8 réponses “Banderille n°385 : Tout voir, tout dire, tout entendre”

    1. Ernest Says:
      mars 25th, 2012 at 9:52

      Sauf que suveiller 65 millions d'honnêtes citoyens n'empèchera jamais à quelques centaines d'illuminé(e)s de vouloir mener leur guerre et tuer. Ceux-là surferont anonymement et agiront toujours clandestinement.
      Mohamed était dans les radars de la justice et de la DCRI, il était aussi fiché par les US, il est pourtant passé au travers d'une surveillance ressérrée nécessaire à son profil.
      C'est plus une question de technique de renseignement et de ce que l'on fait de ce que l'on sait sur un quidam, que de surveillance globale et d'interdits à la population lambda.

    2. GM Says:
      mars 25th, 2012 at 10:02

      Et comment vous faites pour savoir qui lit ces sites, sans surveiller toutes les connexions de tout le monde ?
      Et comment, une fois ces outils mis en place, résistez-vous à la tentation de ne pas les utiliser pour d'autres sujet ?

    3. h16 Says:
      mars 25th, 2012 at 10:08

      Tu vois, Toré, ce qui fait que tout va bien actuellement, c'est que tu as le droit de ne pas être d'accord avec moi, et de l'écrire. Et le jour où un libéral mangeur d'enfants communistes, parvenu au pouvoir grâce aux foules, utilise la loi (celle-là même que tu sembles trouver à ton goût), il pourra bien te museler… ;)  (remplacer libéral mangeur d'enfants par l'engeance de ton choix).
      Arrêter les gens parce qu'ils ont commis un délit ou un crime, c'est l'ordre normal des choses. Prétendre prévoir les actions, c'est l'omnipotence fantasmée des dieux à la portée des fous.

    4. Gaël Says:
      mars 25th, 2012 at 12:18

      Sans compter qu'un mec qui veut vraiment aller sur ces sites trouvera toujours un moyen pour y arriver en toute discrétion, flicage ou pas.
      A mon sens, avant d'aller vers ce genre de loi, faudrait évaluer sérieusement celle qui est en place sur les sites pédophiles et voir combien elle a permi d'arrêter de types louches… Ça permettrait peut-être de se faire une idée.

    5. toto Says:
      mars 27th, 2012 at 9:32

      « On est coupable d'un acte (meurtre, vol, viol) pas d'un risque potentiel. » Frank van Dun (un libertarien comme h16)

    6. Killcow Says:
      mars 27th, 2012 at 15:01

      Je suis d'accord avec les commentaires de GM, Gaël et toto, et je résumerais ce dernier en ma pensée qui est "Et la présomption d'innocence ?"
      J'imagine que les services de sécurité français sont assez bons pour savoir qui consulte des sites "sensibles". Et qui, dans ces gens, est une personne "à risque" et donc à surveiller.
      Doit-on, sous prétexte que Merah est allé en Afghanistan, interdire à tous les Français d'aller en Afghanistan ?

    7. GM Says:
      mars 27th, 2012 at 21:26

      @Gaël : évaluer l'efficacité d'un dispositif chargé d'assurer notre sécurité ? Quel angélisme démagogique ! Vous n'y pensez quand même pas ?

    8. toréador Says:
      mars 28th, 2012 at 17:42

      Non : juridiquement, la présomption d'innocence se base sur la caractérisation du délit. En d'autres termes, si demain il est dit que ramasser des pommes est un crime, ta présomption d'innocence se pensera par rapport au fait que tu étais censé savoir que désormais c'était interdit.
      Idem pour le net.
      Je note qu'H16 dans son billet passe pas mal de temps à différencier ceci de la pédophilie et que GaËl dit l'inverse.

    Commentaires