• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home | »

    Paso Doble n°298 : C’est un grand pas (en arrière) pour le Tour

    Par Toréador | octobre 23, 2012

    Le Roi Maudit

    Un petit pas pour l’UCI, un grand pas en arrière pour le Tour de France.

    L’affaire Armstrong vient décrédibiliser totalement une épreuve basée sur la prouesse sportive comme le Tour de France, en trahissant les valeurs du cyclisme. Je constate, non sans amertume, que le maillot jaune ou le podium d’arrivée à Paris est désormais moins fonction du vélo ou du coureur, que d’adjuvants ou de décisions prises par la Fédération cycliste. C’est oublier qu’à l’origine, l’ordre d’arrivée d’une telle course a moins d’importance que le message de l’épreuve en elle-même : le titre vient récompenser les meilleurs, mais la beauté du Tour de France est ailleurs.

    Le Tour de France, c’est un message d’amour adressé à la beauté de l’Hexagone, et c’est une formidable gageure, un exploit collectif et individuel, un monument qui fait vibrer à l’unisson des millions de Français. Ces afficionados ont été, eux, oubliés par les « monstres » du cyclisme, obnubilés qu’ils étaient par la récompense finale.

    La fin de l’Empire

    L’UCI peut certes corriger les aspects juridiques et financiers, mais elle est à l’image du chirurgien plastique : le visage d’un être peut être remodelé, mais si son âme est pourrie, la cause est perdue.

    Nous vivons dans une ère de suspicion généralisée. On ne peut plus croire dans le sport. Regardez les cyclistes ou les handballers. On ne peut même plus faire confiance dans les études scientifiques, il suffit de regarder les étranges débats sur les OGM. Le progrès technique et scientifique offre l’étrange visage d’un corrupteur de modernité sociale, ce qui explique l’extrême frilosité politique vis à vis du Gaz de Schiste ou d’autres avancées.

    L’homme moderne ne croit plus en rien, il finira par ne plus croire en lui-même.

     

    Tags: , ,

    Sujets: Paso Doble | No Comments »

    Commentaires