• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home | »

    Paso Doble n°300 : Fast thinking and slogan

    Par Toréador | novembre 16, 2012

    A las cinco de la manana…

    Le mariage ne vaut que s’il est partagé par tous

    Il est venu le temps des cathédraaaales. Samedi, c’est la « manifpourtous » à laquelle mon collègue kiwisien Chafouin nous convie. Intéressant comme le débat prend tournure, non ?

    D’un coté, on a le gouvernement, et pas d’homos. On cherchera désespérément un puissant courant LGBT en faveur de la PMA, de l’adoption ou du « mariage pour tous ». Pas de coups de pub, pas de manifestation, pas de revendications. The world of silence. Situation un peu curieuse où le gouvernement s’entête à faire passer ce projet, qui semble un peu flotter au dessus de l’opinion, sans qu’on sache qui, exactement est allé lui demander. Le thème même fait très « publicité pour la SNCF » : le mariage ne vaut que s’il est partagé par tous…

    Ou alors Nike. Just do it. 

    Ou Mennen. Pour nous les hommes. 

    Bref, je m’égare.

    Hetero, what else ?

    De l’autre, on a une coalition hétéroclite dont le principal point d’argumentaire semble être la disparition des mots « père » et « mère » dans le Code civil. Cela sert de point de ralliement aux cathos, aux juifs, aux musulmans, aux poissons roses, aux intégristes, et aux anti-homos qui prennent le gouvernement au mot.

    Accroche publicitaire à la Nokia. Genre. « Connecting people ».

    C’est incroyable que sur un sujet qui touche à plusieurs siècles de construction sociale, nos concitoyens n’arrivent à se mobiliser que si la réforme touche à leur petit confort. Jusqu’ici, qu’on instaure le mariage, qu’on permette l’adoption, qu’on songe à la PMA, qu’on clone des uterus de guenon pour y introduire des oeufs fécondés de fachiste, c’était électroencéphalogramme plat. Et là, paf : juste parce que le livret de famille va changer, ça fait monter en pression la chantilly. Bienvenue dans la société du « petit moi-moi », où l’individu ne se bouge que lorsque son coussin chauffant menace de faiblir.

     Entre les deux, donc, une curieuse réforme. On ne sait pas d’où elle vient. On ne sait pas jusqu’où elle va aller. On sait juste que ce serait un grand progrès social, et un super slogan. 

    Tags: ,

    Sujets: Paso Doble | 4 Comments »

    4 réponses “Paso Doble n°300 : Fast thinking and slogan”

    1. Le chafouin Says:
      novembre 16th, 2012 at 0:25

      pas d’accord! Je pense que les gens commencent a bouger car ils.ont compris que ce qui etait en cause, c’etait moins le droit des adultes que l’interet de l’enfant…

    2. Le chafouin Says:
      novembre 16th, 2012 at 0:26

      Mais sinon, content de te saluer au passage!

    3. Moktarama Says:
      novembre 16th, 2012 at 8:20

      Merci pour ce billet, il restranscrit très bien ma propre impression… En particulier sur la gauche du spectre politique : je suis un peu étonné de ce silence inhabituel des communautés LGBT, en particulier face à l'Eglise catholique dont on a quasiment l'impression que c'est son combat de la décennie (poke au chafouin).

    4. Toréador Says:
      novembre 18th, 2012 at 3:19

      Tout l'enjeu est de savoir qui va déraper le premier. Si Notre Dame est envahie par Act'Up, Hollande est mort. Si 4 cathos versaillais expliquent devant Canal + que les homos ça pue, Hollande est sauvé. C'est un peu caricatural mais bon. 

    Commentaires