• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home | »

    Banderille n°399 : Le grand fossé (défillon l’adversaire !)

    Par Toréador | novembre 19, 2012

    Et bien voilà, le résultat est là : comme le PS avant lui, l’UMP est exactement coupé en deux parties à peu près égales, d’où une bataille de chiffonniers pour déterminer la taille des pelures. Le sketch fait étrangement écho à celui de la guerre fratricide des roses. Pour la Droite, le coté réconfortant est que cela n’a pas empêché de gagner les élections présidentielles qui ont suivi  … même si aujourd’hui Royal et Aubry ne sont ni l’une, ni l’autre à l’Elysée. C’est Sarkozy qui doit bien s’marrer.

    Comment expliquer cet échec collectif ? Sans doute parce qu’au lieu de permettre à 5 ou 6 candidats de concourir, le système UMP a tellement verrouillé le machin qu’il a produit de facto un duel, un trop long duel. Comme la question des idées et du programme avait été préalablement déconnectée du sujet du chef (puisqu’il fallait désigner un « président » temporaire pour 3 ans), la campagne de l’UMP aura tourné, comme celle du PS, autour des personnalités et des slogans. 

    Pour un parti qui prône le rassemblement…

    Le fossé est là. Problème, il ne se creuse pas seulement au sein de l’UMP, mais aussi avec son électorat….

    Tags: ,

    Sujets: Banderille, Toréador critique la Droite | No Comments »

    Commentaires