• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home | »

    Banderille n°408 : L’archipel du GAG

    Par Toréador | juin 3, 2013

    Cours, Forrest, cours…

    La classe politique s’est mise à la mode américaine. Curieusement, le virus a d’abord touché la Gauche qui s’est convertie à l’affirmative action (la loi sur la parité, l’accès ZEP à Sciences-Po), puis la gender theory (l’école et la justice sont les premiers ministères touchés), le multiculturalisme (la diversité), et enfin les primaires (d’abord testées avec succès par le PS, puis avec moins de naturel par l’UMP).

    Qu’importe que nous ayons dix ans de retard, que les Américains réévaluent les effets de la discrimination positive ou aient abandonné la théorie du genre dans la plupart des universités : la France court après ses voisins.

    Qu’importe au passage qu’il soit tout à fait inutile de susciter une primaire pour départager une ancienne ministre d’Etat et des illustres inconnus. Si ça peut occuper BFMTV.

    Deutsh Diktat

    Coté économie, la France redécouvre le modèle allemand : les PME à l’allemande, le dialogue social à l’allemande, le caractère industrieux à l’allemande, la gestion de l’euro à l’allemande. Sarkozy, après un flirt britannique, avait fusionné avec Merkel. Hollande a été un temps séduit par les Dona et les Senoritas, mais est revenu au bercail.

    On glose donc avec effusion sur le courage de « Gerard » qui a su perdre les élections pour mieux réformer le coût du travail « à l’allemande ». On fait mine de bâtir des « gouvernements économiques de zone », un peu comme si on discutait d’égal à égal. On célèbre des anniversaires entre nain et géant.

    Au Nord, c’était les corons

    En matière sociale, la France est scandinave. La flexi-sécurité du marché du travail, c’est tellement moderne et social. Transformer un chêne (le CDI) en jonc, c’est comme du plomb en or. Il y a aussi la fameuse méthode partenariale du « consensus » qui nous a amené à singer par les divers « grenelles » et autres « commissions de débat » et qui réussissent si bien chez les Suédois. Chez nous, cela donne Notre Dame des Landes. Pourquoi ? C’est le mystère Ikea. Le mode d’emploi a toujours l’air simplissime, et puis on déballe le paquet et là…

    Entre temps, la France évite de trop s’interroger sur son identité nationale, et sur pourquoipersonne ne vient lui dérober ses fulgurances les plus géniales, comme les 35 heures.

    La France est devenue Stalinienne : elle fait la révolution dans un seul pays. 

    Tags: , , , ,

    Sujets: Banderille, Toréador critique la Droite, Toréador critique la Gauche | 2 Comments »

    2 réponses “Banderille n°408 : L’archipel du GAG”

    1. jard Says:
      juin 8th, 2013 at 7:05

      Est-ce parce que la France est complexe? Une classe politique médiocre ne peut surmonter la difficulté. Ou les Girondins étant dominé en nombre mais au pouvoir, ils se légitiment par l'étranger.                                                                                                                                       L'UMP jacobine n'a pas beaucoup d'idées originales non plus. Vous qui êtes une jacobine dans l'espace jacobin, sauriez-vous quoi faire, avez-vous des évidences quant à la gestion du pays, évidences ancrées dans la mentalité du bassin parisien? 

    2. Toréador Says:
      juin 13th, 2013 at 0:25

      Jacobine ! Diable ! Serais-je une femme ? Et en plus de l'UMP ? et en plus jacobine ? Ca fait beaucoup ! Effectivement, je prends en tous les cas comme point de départ de la réflexion que lorsque l'Etat est malade dans ce pays, la France est malheureuse. Cela ne veut pas dire reparisianiser, mais par contre rééquilibrer les compétences et retrouver un Etat capable d'exister sur la carte des territoires. 

    Commentaires