• Les Archives Glorieuses de l’Arène

  • Publicité

    Proud member of Kiwis ! Abonnez-vous à ce blog
  • Bronca !

  • Combien de visiteurs uniques depuis le 1er janvier 2007 ?

  • Catégories

  • Amour, gloire et beauté

  • « | Home

    Le mot de la fin : Sortie a hombros !

    Par Toréador | septembre 16, 2013

    Refusant d’acquitter la rançon de la gloir’,
    Sur mon brin de laurier je m’endors comme un loir.

    Cher blogueur,

    Ce samedi, je suis venu à la féria de Nîmes assister à un mano a mano entre El Juli et le jeune Manzanares. J’ai assisté à la plus belle corrida de ces 5 dernières années, avec un final grandiose. Manzanares a eu droit aux deux oreilles et la queue de son dernier taureau, et il est sorti par la grande porte des arènes, et non la porte principale. Un sacre rarissime… Cette apothéose contraste avec ma faible activité de blogueur l’an dernier, et ma problématique à nourrir ces billets depuis la rentrée.

    A partir du moment où le Toréador devient dans la vie réelle un personnage semi-public et que ses propos officiels peuvent être relayés dans la presse ou sur internet, ce blog a pris involontairement une autre dimension. Il donne un peu l’impression que, par rapport à ce que je raconte à mes collègues ou à mes électeurs, il y aurait une part de secret voire de mystification. Bref, ce blog est à la politique ce qu’une maîtresse est à une femme fidèle.

    Dans ces conditions, le blog Toréador fait soit doublon (lorsque je dis la même chose), soit hypocrite (si je tiens deux discours différents). Toute l’année dernière, j’ai donc essayé de séparer les sujets et les thèmes : un billet sur le sujet 1 pour mon blog officiel, un billet pour le sujet 2 sur Toréador. Mais évidemment, cela demande de jongler avec mes soirées, ma vie privée, le boulot, et les contraintes… Je ne suis pas satisfait(e) des billets que j’ai rédigés l’an dernier : trop peu de préparation, pas assez de style. Tout cela s’est fait au bénéfice de certains de mes billets « officiels », qui m’a valu d’attirer l’attention de certains journaux.

    Le web a également beaucoup évolué depuis 2007 : la plupart de ceux qui faisaient la richesse et l’intérêt de la République des blogs ont disparu dans le cimetière numérique, emportés par le temps et la fatigue. Les blogs ont été dépassés par twitter, par facebook, et par tous les systèmes instantanés de propagation d’idées. Le blogueur est devenu un peu archéo, ou même rétro. Perdre sa famille de blogueurs, c’est un peu triste, car on sait qu’on ne les reverra jamais. J’en profite pour avoir une pensée émue pour les Kiwis (H16, Seb,…), Falcon hill, Nicolas, et ceux qui survivent comme Autheil ou Koz.

    Toutes ces raisons m’ont convaincu, après un an d’essai, de suspendre (un terme euphémistique pour dire « arrêter ») ce blog, qui aura vécu du 30 septembre 2006 au 16 septembre 2013, soit quand même 7 années de bonheur. Evidemment, c’est triste d’abandonner, mais en même temps, il faut bien que tout s’arrête à un moment donné. Autant choisir l’heure et le jour pour ranger ses banderilles et prendre une retraite bien méritée. 1013 billets. 409 banderilles. 310 Paso doble. 204 olé. 30 estocades. 32 portraits. Cela fait un joli héritage littéraire.

    Je sais que certain(e)s d’entre vous aimeraient me suivre, là où je suis. Si cela peut vous rassurer, je ne pense pas être très différent(e) du personnage que vous avez appris à connaître depuis 7 ans. J’ai une relation assez fusionnelle avec mes »troupes » politiques, et nous multiplions les évènements festifs et conviviaux. J‘essaye de faire mon travail honnêtement, noyé(e) dans la masse des ces 577 députés. Je tente de faire revivre le débat d’idées, avec une pincée d’humour et d’auto-dérision.Ils commentent mes actions sur facebook avec le même entrain et la même ouverture d’esprit qui a caractérisé nos débats.

    En sept ans, je n’ai jamais modéré un commentaire (hormis les spams).

    J’espère en tous les cas de tout coeur que savoir que votre blogueur préféré est parmi vos représentants du peuple vous rassure un peu sur l’avenir de notre démocratie. Ceux qui veulent vraiment de mes nouvelles sauront où me contacter et me retrouver.

    Maintenant que le vin est tiré, il faut le boire. Comment finir ce blog ? J’ai réfléchi à plusieurs fins et j’ai choisi celle-ci :

    La dernière corrida était belle. Juché(e) sur les épaules de mes derniers lecteurs, la montera dans ma main droite, je regarde cette grande porte qui vient de s’ouvrir de l’autre coté de l’arène : la sortie a hombros. 

    Hasta la vista public, je ne t’oublierai jamais.

    Paris, le 16 septembre 2013

     


     

    Tags:

    Sujets: Non classé | 15 Comments »

    15 réponses “Le mot de la fin : Sortie a hombros !”

    1. Sancelrien Says:
      septembre 16th, 2013 at 18:56

      Vous êtes députée(e), hein ? Eh bien, vousdevriez avoir honte !
       

    2. jard Says:
      septembre 16th, 2013 at 22:35

      Merci pour vos analyses intéressantes, j'appréciais beaucoup. La fin de certains blogs ne m'attriste pas trop car il semble que les petits Français vont devoir passer à l'action.              Je souhaite connaître l'adresse de votre site officiel, pour continuer de vous lire, est-ce possible?                                                                                                                                     Et puisque vous êtes sans doute une femmes, grosses bises…

    3. Toréador Says:
      septembre 16th, 2013 at 23:12

      @ Sancelrien / honte ? honte d'être apostrophé(e) pour rien ?
      @ Jard écrivez moi en privé :) 

    4. falconhill Says:
      septembre 17th, 2013 at 8:31

      Bonne continuation. C'était un plaisir de discuter avec toi

    5. Moktarama Says:
      septembre 17th, 2013 at 10:06

      Bon vent, Toreador, vous lire fut un plaisir. S'il était possible de m'envoyer l'adresse du blog officiel par courriel, je serais ravi de pouvoir vous suivre dans votre vie de député. M'enfin, c'est à vous de voir.
       

    6. opale Says:
      septembre 17th, 2013 at 15:03

      on aimerait continuer de vous suivre, même si c'est ailleurs… Je prendrais bien volontiers l'Autre adresse… bonne continuation

    7. passant Says:
      septembre 17th, 2013 at 16:29

      Suivant régulièrement votre blog,  j'aimerais aussi connaître l'adresse de votre arène officielle.
      Bonne continuation et vive les blogs, twitter c'est le mal !

    8. Toréador Says:
      septembre 19th, 2013 at 1:58

      Contactez moi en privé :)

    9. Toréador Says:
      septembre 25th, 2013 at 0:31

      Pour me demander la suite : toreadorduweb – at- gmail.com

    10. Rose Noire Says:
      septembre 28th, 2013 at 12:43

      Il y a bien longtemps que j'ai cessé d'écrire et de commenter, mais je passais encore régulièrement, en souvenir du bon vieux temps des Kiwis. Il y a eu ici bien des savoureuses banderilles et estocades, sans parler de gracieuses véroniques :-)
      Bon vent Toréador…et merci pour le plaisir eu en te lisant!

    11. l'hérétique Says:
      septembre 30th, 2013 at 17:22

      Salut Toréador
      Je n'ai jamais réussi à te situer clairement politiquement d'autant que tu n'as jamais renvendiqué une étiquette.
      Tu as probablelment des accointances du côté des Souverainistes et de ceux qu'on appelle les Républicains, mais il est difficile d'en dire plus.

    12. SB LE SNIPER Says:
      septembre 30th, 2013 at 21:36

      Une dernière passe de cape à l'hombros de la toile, pour siéger au milieu des taureaux machos… Olé !  ;)

    13. Pem Says:
      octobre 1st, 2013 at 16:24

      Au plaisir de te lire ailleurs Toreador puisque tu le propose si gentiment je te contact en pivé bien que tu es mes coordonnées puisque je commente ici !
      Tiens cela me rappelle notre premier échange au sujet d'un lien de réciprocité et du masque de V que j'avais repris chez toi… fin 2006…
      Ave Toreador, Twitturi te salutant !

    14. Toréador Says:
      novembre 7th, 2013 at 2:36

      Salut Rose Noire, effectivement seuls les dinosaures comme moi se souviennent de ton blog :)/ L'Hérétique, Pem, n'hésitez pas à me contacter par mail pour la suite des aventures… 

    15. Killcow Says:
      novembre 18th, 2013 at 2:03

      Bonsoir Toréador.
      Je n'ai pas pu commenter ce billet lors de ma dernière visite.
      Je t'avais envoyé un mail à ta très ancienne adresse, celle de l'époque où j'avais encore un blog.
      Toutes mes félicitations pour ton blog qui m'a accompagné durant toutes mes études. Pour la finesse de tes analyses et ton talent littéraire certain.
      Je suis aussi intéressé pour connaître la suite, ne serait-ce que par curiosité :)

    Commentaires